Les adultes tombaient en morceaux

Une-enfance-americaine

Plusieurs rééditions en poche de textes d’Annie Dillard sont autant d’épiphanies à saluer et à vivre en ce mois de mai qu’on écrirait si non « mais ».

La preuve ci-dessous avec un extrait d’Une enfance américaine (An American Childhood, 1987, traduit de l’anglais par Marie-Claude Chenour et Claude Grimal)

« Nos parents et nos grands-parents, ainsi que tous leurs amis, semblaient insensibles à leur défaut le plus évident, leur peau flasque et rugueuse.

Nous les enfants, par exemple, nous avions de jolies mains ; nos doigts fluides et malléables emplissaient bien leur peau. Les adultes avaient des doigts difformes, pleins de phalanges qui semblaient perdues dans la peau, comme des os dans un sac ; c’était à se demander comment ils arrivaient à dévisser des couvercles. Leur peau était trop grande pour eux, de partout, sauf aux poignets et aux chevilles, comme les lapins.

Nous étions d’une seule pièce, nous nous plaisions bien. Nos yeux limpides brillaient dans des orbites fermes et nettes ; nos voix pures et fluettes sortaient de lèvres sombres et lisses. Les adultes tombaient en morceaux, mais ils ne le remarquaient pas ni ne s’en souciaient. Ma répulsion était déplacée, je la cachais donc. De toute manière, il nous était impossible de parvenir à la splendide élégance qu’eux seuls possédaient de temps à autre. Notre beauté n’était qu’une absence de décrépitude ; la leur, quand ils étaient beaux, n’était pas passive, mais conquise ; elle était grandiose, elle participait du pouvoir, de l’artifice même, et de la connaissance. Notre beauté, finalement, n’était que celle des elfes. Nous ne pouvions pas, en fait, oublier qu’en un certain sens ils nous possédaient et qu’ils possédaient le monde. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :